BlizzCon 2018 : ce qu’il faut en retenir

C’est l’un des rendez-vous incontournables des gamers. Ce week-end Anaheim en Californie a accueilli l’édition 2018 de la BlizzCon, la grand-messe de l’éditeur de jeux vidéo Blizzard. Une grand-messe qui a tourné en partie au désastre cette année.

Diablo, mortel pour Blizzard ?

Les 2et 3 novembre dernier tous les fans de Blizzard étaient à Anaheim ou derrière leurs écrans à suivre cette BlizzCon, attendant avec impatience les annonces et les nouveautés de l’éditeur. Des annonces, il y en a eu. A commencer par les news très controversés du jeu Diablo, avec l’arrivée imminente de Diablo Immortal.

Diablo Immortal, un jeu destiné au mobile a reçu un accueil glacial. Dans la salle, sur le stream, mais pas seulement. Il suffit de regarder les commentaires et le ratio like/dislike de la bande annonce. A l’heure actuelle, la vidéo a reçu 17k « j’aime » contre 451K « je n’aime pas ». Et les commentaires sont plus qu’assassins.

La palme est décernée à un fan qui s’est levé en pleine conférence pour demandait s’il s’agissait « d’un poisson d’avril hors saison ».

L’autre question qui a mis les joueurs de Diablo hors d’eux, c’est de savoir si un portage de ce Diablo immortal était prévu sur PC. Le « non » assez ferme de Wyatt Cheng, qui a au passage demandé au public : « Quoi, vous n’avez pas de téléphone ? », a déclenché les huées.

Le phénomène a pris de l’ampleur depuis. Même si elle n’a que peu de chance d’aboutir, une pétition a été lancée pour demander la suppression de ce jeu.

Les cause de ce désamour

Annoncer un jeu pour mobile à une foule de gamers PC n’est certainement pas la meilleure manière de se faire aimer. Par ailleurs, les fans de Diablo sont à cran depuis un moment. Aucun nouveau contenu depuis un an. Des annonces contradictoires qui leur ont fait espérer un Diablo 4 (et pas un jeu mobile).

Il suffit de rajouter à cela une organisation plus chaotique et des annonces qui n’ont rien d’exceptionnelles lors de la conférence d’ouverture. Et on a tous les éléments rassemblés pour une débâcle.

WoW, Overwatch et les autres

Si Diablo a généré les huées, heureusement, d’autres jeux étaient à l’affiche. Alors, on était bien loin des annonces auxquelles Blizzard nous a habitué, mais bien évidemment les fans de World of Warcraft vont avoir leurs nouveautés.

Le titre phare de l’éditeur, qui fête ses 14 ans cette année, va bénéficier d’une nouvelle mise à jour. La version 8.1 a été présentée lors de cette BlizzCon. Elle apporte un nouveau raid, de nouvelles zones d’exploration, une flopée de quêtes et un nouveau front de guerre.

Blizzard a également annoncée la sortie de Warcraft 3 reforged. Un remake du STR sortie en 2002 (toute ma jeunesse).

Le petit dernier Overwatch va également accueillir un nouveau personnage, Ashe. Le jeu a même eu droit à un petit court métrage d’animation, axé sur McCree.

Coupe du monde d’Overwatch

Cette BlizzCon a également accueilli la finale de la coupe du monde d’Overwatch. Le e-sport se développe de plus en plus et quoi de mieux que cette conférence pour accueillir le final d’une compétition acharnée.

Et là, j’ai envie de lancer un grand « Cocorico » ! L’équipe de France d’Overwatch a terminé dans les 8 finaliste. On regrettera que le 6 français se soit retrouvé éliminé dès son quart de finale contre le Canada, sur un score de 3-0. La Corée remporte le titre cette année, devant la Chine et le Canada.

Mais félicitations aux bleus qui ont prouvé que l’E-sport avait sa place en France.